• En ce moment sur mon PC - Max Payne 3 - Terminé

    Ayé, bouclé le Max Payne 3. J'ai bien aimé le jeu, il est superbe, et j'ai retrouvé les mêmes sensatinos qu'en jouant au premier lors de sa sortie. 


    votre commentaire
  • Mon Coup de Coeur pour - Gravity Rush - PS VITA

    L’attente a été longue…

    Sortie il y a un moment au Japon, Gravity Rush(Gravtiy Daze là bas), vient de débarquer. On peut dire que c'était surement le jeu le plus attendu par les possesseurs de PsVita, en mal de jeu à la hauteur de leur bijou technologique. De nombreux sites de jeux ayant fait l’éloge du titre, nous étions tous impatient de toucher du bout des doigts, ce joyau vidéo ludique annoncé.

    La démo, courte, disponible sur le PSN/SEN m’avait déjà rassuré sur le visuel et le potentiel du titre...et cette courte durée était comme un supplice supplémentaire en attendant le 13 juin date de sortie officielle. Supplice qui a été anéanti par ma boutique favorite ayant reçu le jeu en version US dès le 4 juin…sans plus tarder je me lançais dans cette formidable aventure avec comme personnages principaux, une jeune fille et un chat.

    Une direction artistique excellente

    Mon Coup de Coeur pour - Gravity Rush - PS VITADans Gravity Rush, dès l’introduction, nous sommes propulsés dans un monde dont on ignore tout, en suivant une pomme que l’on vient nous même de faire tomber. Cette pomme va chuter et rouler pour s’arrêter contre la tête d’une jeune fille, assoupie, que la pomme réveille. Que fait-elle là, elle ne le sait pas. Tout ce dont elle se souvient, c’est qu’elle pouvait mieux faire…mystère. Plus tard, un  individu la baptisera Kat, car elle se promène avec un chat.

    Le dessin est en cell shading très beau, animé à la perfection, l’écran de la Vita fait honneur aux couleurs chaudes et pastelles, l’environnement fait penser à un univers Steam Punk, c’est superbe. Si je devais comparer, ça me rappelle un peu un dessin animé français je crois, qu'iL s’appelait les mondes engloutis…

    Mon Coup de Coeur pour - Gravity Rush - PS VITAOn se trouve dans une sorte de cité, qui serait perchée sur des rochers suspendus dans les airs où bien qui serait soutenue par des piliers dont on ne verrait pas la base. C’est également un point fort de Gravity rush, on découvre l’histoire et les lieux, avec l‘héroïne, et on devient aussi curieuse qu’elle…l’histoire est amenée par bride, au fur et à mesure de certaines missions, sous forme de Bd.

     

     

    Mon Coup de Coeur pour - Gravity Rush - PS VITAOn passe d’une vignette à l’autre du bout des doigts, et les cases semblent flotter quand on bouge l’écran de la console, à l’aide de la fonction gyroscopie. Le tout donne un dynamisme et un souffle de vie à des planches de dessins pourtant statiques. Les dialogues oscillent entre un ton naif et des moments plus durs, ils collent parfaitement à l’univers et aux personnages, et me font penser au style de Full Metal Achemist…

     

    Les musiques sont sympas, et on est tellement pris par l’action que parfois on ne les entend plus, mais dès que ça se calme un peu, on arrive à les apprécier. Sans être extraordinaires, elles collent bien à l’univers et c’est la le principal.

    Un jeu original, une maniabilité excellente, et des challenges à relever

    Mon Coup de Coeur pour - Gravity Rush - PS VITADans les faits, nous dirigeons Kat qui est suivi par son chat. Ce chat mystérieux lui confère la possibilité de contrôler la gravité. En appuyant sur R1, on décolle du sol sans subir la gravité, puis soit en orientant la console ou le stick droit, on oriente une sorte de viseur, puis en appuyant à nouveau sur R1, on va voler vers la direction choisie. C’est simple c’est beau, et on a vraiment l’impression de virevolté, dans tous les sens, parfois on est désorienté, mais rapidement on trouve ses repères…de toute façon si on veut savoir où se trouve le sol, il suffit d’une pression sur L1, pour stopper notre pouvoir, et à ce moment là la gravité reprend son rôle et Kat retombe en direction du sol. Ce formidable pouvoir, nous permet également d’atterrir sur la tranche d’un mur et de pouvoir courir dessus, comme si nous étions aimantés dessus. Alors tout pouvoir à ses limites, et celui de Kat est limité, une jauge bleu située en haut à gauche de l’écran se vide au fur et à mesure. Quand elle est vide, Kat retombe vers le sol le temps que la jauge revienne ce qui n’est pas trop long.

    Mon Coup de Coeur pour - Gravity Rush - PS VITADonc on peut « voler », mais comme vous le découvrirez dans le scénario, Kat va devoir combattre des créatures étranges, et pour ça elle peut donner coup de pied et coup de poing à l’aide de la touche carré quand elle est au sol, mais elle peut également utiliser un coup de pied glissé quand elle se trouve dans les airs à distance d’un ennemi. Et la, on assiste à un balai majestueux de vire voltages entre les ennemis que l’on cible pour fondre sur eux en passant de l’un à l’autre afin de les détruire. Les ennemis, ont un ou plusieurs points faibles qu’il faut détruire. Les plus gros ennemis, ont des points faibles inaccessibles mais visibles, il faut par conséquent commencer par détruire les points visibles, afin que les autres deviennent accessibles à leur tour. Par ailleurs Kat peut esquiver les coups ou les projectiles ennemis en glissant de côté, geste qui s’effectue en glissant le doit sur l’écran. Alors ce n’est pas facile quand on a déjà les doits sur les gâchettes et les 2 sticks, mais on y arrive. Il aurait mieux value utiliser le pavé arrière je pense. Le problème du pavé arrière, c’est que l’on appui dessus sans faire exprès…

    Mon Coup de Coeur pour - Gravity Rush - PS VITAAutre geste tactile, et bien foutu, la glissade. En appuyant en bas de chaque côté de l’écran, Kat part en glissade, et on l’oriente à l’aide du gyroscope, c’est très maniable, et très utiles dans certains parcours. Kat a également la possibilité de déplacer les objets ou les personnes en appuyant sur le rond. En ce qui concerne les objets, on peut les lancer en appuyant à nouveau sur rond…je n’ai pas essayé avec des personnes…j’ai pas trouvé de nain (désolé).

     

    Mon Coup de Coeur pour - Gravity Rush - PS VITAAlors ces quelques possibilités de gameplay vont permettre de résoudre différentes missions. Certaines sont des challenges classiques de parcours de vitesses, de récupération de gemmes, et d’autres de combats. Parmi ces missions, certaines font avancer l’histoire tandis que les autres nous permettent de récupérer des gemmes afin d’augmenter nos capacités. Et oui on a le droit à une petite gestion de l’évolution des capacités de Kat, afin qu’elle gagne en puissance en échange de gemmes. Ces mêmes gemmes serviront à réparer des bâtiments dans les villes, nous ouvrant l’accès à d’autres secteurs et villes dans le jeu.

    En ce qui concerne l’histoire je préfère ne pas la révéler, afin de ne pas spoiler. Je peux seulement dire que l’on découvre un univers et des personnages singuliers, et ça fait du bien un tel vent de fraicheur dans notre paysage vidéo ludique un peu empâté ces derniers temps.

    Conclusion

    Mon Coup de Coeur pour - Gravity Rush - PS VITAGravity rush est pour moi la pépite attendue sur PS vita, exclusif au support, nouvel univers, nouveau gameplay, nouvelle façon de raconter l’histoire, et tout cela avec une belle réalisation et une admirable direction artistique. La maniabilité est excellente également, et si je ne peux encore juger la durée de vie je déguste le jeu par petites sessions, et j’adore tout simplement. Pour moi c’est un incontournable de la PS Vita, et si Sony avait un tout petit peu de bon sens, il devrait communiquer sur sa Vita à l’aide de ce jeu…et arrêter un peu les publicités conceptuelles de merde auxquelles il nous habitue depuis de trop nombreuses années.


    votre commentaire
  • Arrivée - Game of Thrones - PC

    Ayé, téléchargé depuis longtemps, activé hier soir, le dernier jeu de cyanide, nous fait gouter Les joies et les peines de l'univers si spécial des romans de R.R Martin. Alors j'ai commencé un peu le jeu, et il ne va certainement pas décrocher le titre du meilleur RPG. Les textures et la modélisation sont un peu grossière pour un jeu de 2012, les déplacements et l'interaction avec l'univers très limité, les combats un peu brouillon, car lorsque l'on met en pause, seuls les coups et actions peuvent être modifiés et non pas les déplacements, donc c'est moins tactiques que ce que j'espérais. De plus en dehors des combats, il faut rester appuyer sur le bouton droit pour pouvoir orienter la caméra , et ce n'est pas ce qu'il y a de plus ergonomique. Après en points positifs, il reste l'ambiance, l'univers, les dialogues très bien gérés, a priori il y aurait des impacts sur le scénario en fonction de nos décisions, et le ton est très mature. C'est un premier aperçu donc en ce qui concerne le scénario, je ne peux rien dire, si ce n'est espéré qu'au vu des dialogues et des choix a effectuer très tranchés, ça peut être une bonne surprise. Il faudra passer outre ce côté un peu moche pour apprécier le jeu et s'adapter a sa maniabilité un tantinet désorientante pour pouvoir l'apprécier. 


    votre commentaire

  • Special E3 2012 : Conférence NintendoAlors avec 2 conférences M$ et Sony plutôt en dessous des attentes, Big N avait le champ libre, une nouvelle machine, et une portable qui cartonne, bref tout pour devenir el rei del E3..et qu'a-t-il fait...il a fait flop...comme un flamby trop sur de lui dans son emballage qui s'écroule dès qu'on veut le déguster. Nintendo a montrer les desing de la Wii U, de son Wii U gamepad, d'un gamepad qui ressemble furieusement à celui de Microsoft, parceque les gars, on sait que c'est ce qu'il y a de mieux un vrai gamepad, et que les 500gr de la mablette avec ses 3h d'autonomie, ça va vous pourrir les soirées gaming....Ensuite au niveau jeux, alors on a une toute nouvelle franchise..Pikmin, Mario, Luigi, ah bah non en fait c'est toujours le vieux trucs que l'on ressort, ensuite on à Zombie U déja présenté par Ubisoft la veille. Alors ce jeu semble prometteur pour montrer un jeu gamer avec utilisation du nouveau pad, mais sur la durée, on ne sait pas trop ce que c'est...pas de scénario, une idée de la survie...bref, c'est léger et floue. Ensuite Nintendo présente son réseau social, basé sur des Mii...Miiverse, puis un Nintendoland, histoire d'avoir une démo technique comme Wiiplay pour la Wii, avec plein de mini jeux...et puis la 3DS, bah non on fera une conférence spéciale demain, la on peut vous faire voir que du new"rigolez pas"super mario bross 2...pfffff

    Alors dans tout ça il y a un jeu que j'ai aimé, c'est le lego city undercover, qui m'a semblé sympa...après il y a l'annonce de batman arkham city, Mass Effect 3...bref que des jeux qui auront plus d'un an dans la vue au moment de leur sortie, et qui seront surement moins cher à prendre sur X360, ou PS3 ou PC...

    et au global sur la Wii U, noel 2012, pas de prix, pas de caractéristiques arrêtées..bref à 6 mois de la sortie, c'est très light et surtout ça n'a émerveillé personne...gros flop pour Big N, qui passe à côté d'une belle opportunité, car l'année prochaine, seront surement annoncées les consoles nouvelles de Sony et Microsoft.


    votre commentaire
  • Special E3 2012 : Conférence SonyAlors cette conférence Sony a commencée de la meilleure des manières, en parlant jeux, gamer, ect...pas de chiffres, mais surtout du jeu..et hop première claque visuelle à défaut de gameplay, Beyond : 2 souls le dernier jeu de Quantic dreams puis s'ensuit une démo on stage de Playstation All star avec l'annonce d'une compativilité cross platform avec la vita, puis ça s'emballe avec Assassin's Creed 3 déja présenté chez ubisoft, mais avec un passage inédit en mer, pendant un combat en bateau, superbe. Et hop annonce d'un exclusif à la Ps Vita AC3 : libération dans lequel on incarnera une héroine, et une histoire parallèle à celle du jeu console. Puis encore une exclu Ps vita, un black ops declassified...wooh c'était trop beau pour durerà partir de là, le soufflé s'est dégonflé complètement. Le wonder book, entre en scène et nous vole 30 minutes de conférence pour nous présenter un livre avec réalité augmenté et PS move..dans l'univers d'Harry Potter...démo pas convainquante, sympa mais 5mn auraient suffit, et là on s'en tape une tranche énorme, trop de parlote inutile, pas assez d'image...toujours rien de plus sur la Vita...sur le cloud gaming...et hop God Of War 4...bah c'est comme avant ...mais ça déchire mémé quand même :-) on se sert d'une sorte de sablier pour reconstruire des trucs...ça fait très prince of persia les sables du temps quand mêmepuis le clou de la conférence vient de...

    The last of us : le gameplay on joue avec nathan drake plus vieux, les déplacements sont vraiment similaires, c'est très beau, mais vraiment ressemblant à uncharted...dans la mise en scène, les pattern de déplacements, même les phases de shoot. Le corps à corps très convaincant, mieux que uncharted...plus barre de vie et gestion des soins, c'est très pêchu, ça donne envie..ça semble moins mou que uncharted donc ça donne envie d'y jouer car peut être moins facile aussi...et ensuite...ensuite rien, fin de la conférence....rien pour la vita...heu y'a un problème la...non ?


    votre commentaire
  • Special E3 2012 : Conférence UIbisoftAlors là, chapeau bas messieurs d'Ubisoft, de la conférence haute en couleur, des jeux, du lourd, et du très bon. Ubisoft roule déja pour la Wii U avec sa franchise Rayman qui semble profiter de la manette à écran tactile, mais ce qui laisse sur les fesses dans cette conférence, outre Assassin's Creed 3 qui semble vraiement bluffant(les pas dans la neige c'est juste du bonheur a écouter), c'est une nouvelle franchise appelée WATCH DOGS(Chiens de garde), qui est superbe d'un point de vue artistique, une animation jkuste excellente, et qui semble relativement ouvert, car ressemblant à un GTA like...j'ai eu du mal à saisir ce que l'on devait faire dans ce jeu, mais on en entendra parler, c'est sur, car voila la première surprise de l'E3.


    votre commentaire
  • Special E3 2012 : Conférence EAAlors la conférence EA, quoi de sympa, bof pas grand chose à part qu'ils ont récupéré la licence de l'UFC(surement grâce aux problèmes financiers de thq et au bide de ses derniers titres), un nouveau Madden avec plus de contact et plus de mouvements organiques, un nouveau fifa, ect, ect, du social en veux tu en voila, un NFS, un Medal of honor explosif,...bref, une conférence EA...ha si, présentation de battlefield Premium, au prix d'un jeu neuf...pour des gros DLC...oui c'est ça, du vol annoncé en conférence de presse.


    votre commentaire
  • Special E3 2012 : Conférence MicrosoftAlors que dire de cette conférence Microsoft de l'E3 2012...Grosse Déception...Intoduite par un Halo 4 sympa, et conclue par un Black Ops foireux qui explose ses scripts en permanence, le principal contenu de cette conférence était lié à Kinect, enfin le micro surtout, car on revenait souvent sur la reconaissance vocale plutôt que sur la caméra... Ensuite beaucoup de service online, et enfin des applis pour faire converger les appareils autour de la xbox 360, à savoir les tablettes et les smartphones...Autre point qui me semble hélas être le mot d'ordre de cette année...social...il faut du social, il faut des amis, des relations...et donc il y a eu des présentations de jeux intégrant  des fonctionnalités de réseaux sociaux, et même des présentations de jeux sur facebook !!! 

    En dehors de ça, Microsoft c'est bombé le torse pour son prochain Gears of war, et aussi pour RE6...qui semble bien parti pour être une belle bouse bien collante. Et pour bomber le torse encore plus fort, Microsoft à balancer de l'exclu en permanence, oui de la belle exclusivité qui tâche...et maintenant cette feature incontournable et exclusive, et bien ce sont des DLC...oui mais pas n'importe lesquels, des DLC qui seront temporairement exclusif à la console, donc pas exclusif du tout au final...

    et...et c'est tout, je ne suis pas rentré dans le détail de la chorégraphie de Usher, qui chantait un mot sur 2 essouflé, pour présenter Dance Machin 3, ou encore des programmes de direct americains, qui n'arriveront jamais en France...

    Microsoft, a surement fait aujourd'hui l'une des pires conférences E3 depuis Wii Music


    votre commentaire
  • Arrivée - Gravity Rush - PS Vita

    Il est enfin là, déja inséré délicatement dans la PS VITA, le jeu que tout le monde attendait une fois la vague de lancement de la console terminée...Gravity Rush, titre exclusif à la PS VITA, nouvelle licence, gameplay et histoire originale. Franchement ce jeu est superbe des les premières notes de musique de l'introduction. On suit la course d'une pomme que l'on a fait tomber d'un arbre...jusqu'à ce que çelle-ci termine contre la tête de notre héroine Kat, jeune fille amnésique, qui ne se souvient que d'une chose...c'est que l'on pouvait faire autrement...


    votre commentaire
  • Mon Coup de Coeur pour - Tales Of Graces F - PS3

    Présentation rapide du jeu

    ToGf est un RPG Japonais(JRPG), développé par Namco Tales Studio. Tales Of est une série de jeux de rôle japonais ayant comme caractéristiques communes, un système de combat dynamique orienté action. De nombreux épisodes existent sur différents supports. L' épisode qui nous interesse aujourd’hui est sorti sur Wii, il y a quelques années, puis sur PS3 il y a un moment au Japon, depuis le début de l’anné aux US, et il débarque enfin chez nous au mois de juin. A noter que tales Of Xillia également devrait connaître une sortie européenne cette année.

    Un J-RPG ?


    Mon Coup de Coeur pour - Tales Of Graces F - PS3Si l’on devait expliquer le J-RPG, on dirait qu’il s’agit d’un TYPE très caricaturale, ou très balisé de jeu de rôle, si l'on considère que Final Fantasy est un jeu de rôle. Une bande d’amis, vont devenir des héros en sauvant un pays, le monde, l’univers, et pour cela ils vont trucider du monstres que seuls les japonais peuvent inventer (des pommes carnivores, des pastèques, des étoiles de mer, ect..) mais aussi du classique soldat et du gros monstre au look animal. Entre 2 combats, ils vont pouvoir acheter de l’équipement, mélanger des ingrédients, discuter avec tout le monde dans les différentes villes et villages (2 phrases par PNJ), histoire de rendre le monde vivant, alors qu’il est plutôt statique et attend notre passage pour vivre un petit peu. L’histoire est souvent hyper linéaire, on passe du point A au point B, puis on revient au point A pour aller visiter le C, et se faire un Boss au point D. L’intérêt d’un J-RPG, ce qui va le différencier des autres(ils sont nombreux mais sortent rarement en dehors du Japon), ce sont les points suivants :

    -          Design des personnages et du monde dans lequel se déroule l’histoire

    -          Charisme des personnages, et potentiel d’attachement du joueur aux personnages

    -          Système de combat et d’évolution des personnages

    -          Histoire qui doit contenir de nombreux rebondissements, parfois très prévisibles, souvent incroyables et de temps à autre géniaux

    -          Durée

    -          OST

    Et alors Tales Of Grace f

    Mon Coup de Coeur pour - Tales Of Graces F - PS3Moi qui ne suis pas un joueur assidu, ou fan de ce genre, parfois il m’arrive de me dire, « je vais en faire un »…Pourquoi…tout simplement j’aime bien le chara design manga, qui peut quelquefois être très très classe. J’avais envie d’une pause après avoir terminé à la suite Mass effect 1 & 2…une pause avant le 3eme épisode(mais ça c'était avant le drame...). Et donc ce Tales Of me paraissait très léger, sympathique et tout désigné pour cela.


    Un début en douceur

    Mon Coup de Coeur pour - Tales Of Graces F - PS3Dès le début, on a droit à un manga animé, avec les différents personnages, sympa et classique. Puis l’histoire et le système nous sont présentés. Et là je dois dire que l’idée est sympa, car nous faisons connaissances de notre personnage et de nos compagnons quand ils sont très jeunes, et le jeu en profite pour nous fournir des informations sur les divers éléments de gameplay, c’est bien intégré à l’histoire et ça ne donne pas l’impression d’un gros tutoriel de départ avec plein d’infos(qui a dit Skyrim ?). Sachant que l’on peut relire les explications dans le menu du statut de l’équipe, tout est fait pour aider le joueur.

    Le gameplay, c’est du pur J-RPG

    Mon Coup de Coeur pour - Tales Of Graces F - PS3D’un point de vue gameplay, c’est très simple, et tant mieux car on suit tranquillement l’histoire. Les dialogues s’enchainent, et on n’a pas son mot à dire, on subit l’histoire tout du long, et il ne nous est jamais donné la possibilité de la changer. On sait en permanence où l’on doit se rendre en appuyant sur L1. On se balade le plus souvent sur un chemin avec peu de possibilité. C’est un peu dommage d’avoir de si grandes étendues sur lesquelles on ne peut se balader librement. Les chemins supplémentaires sont soit de grands embranchements entre des destinations importantes, soit des cul de sac, avec un coffre au bout. Alors je mets un petit bemol, car ce sera un tout petit peu différents dans les endroits considérés de manière générique comme des donjons. Là, il s’agira le plus souvent d’essayer de s’y retrouver parmi plusieurs embranchements, et de trouver différentes choses pour en sortir. Souvent sur plusieurs étages, avec plusieurs possibilités de chemins. Reste que cela n’est jamais pénible, et donc jamais frustrant. Les combats sont aléatoires mais prévisibles, car on voit les monstres quand on se déplace, donc on évite un truc qui m’irrite le plus souvent dans les J-RPG(du moins les Final fantasy par exemple), le combat qui intervient alors que l’on vient de marcher pendant 2 secondes…et surtout il sort de nulle part. Ici point d’apparition, on voit les ennemis. Alors il y a un système de respawn, mais d’une part, ce n’est pas à outrance, et d’autre part il peut être contrôlé via des objets de l’inventaire… j’aime beaucoup le principe. Du coup on prend plaisir à parcourir le pays, et le rythme n’est pas haché par d’incessants combats. Rassurez-vous il y en a quand même assez pour se faire plaisir.

    Le graphisme, manga, pastel et ado

    Mon Coup de Coeur pour - Tales Of Graces F - PS3J’aime beaucoup le style graphique du jeu. C’est très dépouillé, avec une forte tendance manga. Bref c’est lisible et fin. L’animation est sympa également, et le soucis du détail n’est pas en reste. Les PNJ devant lesquels on passe nous suivent du regard, les traces de pas dans le sable, pas mal de petites animations qui apportent un petit plus agréable. Du coup alors qu’on s’attend à peu, on est surpris par ce genre d’attention. Les cut scènes avec le moteur du jeu, ou les passages en japanim, sont très sympa à suivre, et assez dynamique. Ils ne sont pas trop nombreux, et donc ils n’empiètent pas trop sur le jeu. Un bon dosage ici encore, comme pour les combats. Les combats sont très dynamiques, parfois à la limite du brouillon, mais étant donné que l’on se concentre sur notre personnage essentiellement, on s’en sort et en plus on peut modifier le point de vue pour une meilleure lisibilité. Perso n’étant pas habitué de J-RPG avec combat de type action, j’ai trouvé ça relativement simple et lisible. Les décors sont très jolis, certains très basique, comme les chemins du début, et d’autres superbes comme le village près du désert, dans l’ensemble j’ai vraiment aimé. Il y a toujours du renouvellement, et c’est toujours de bon goût même si ça reste assez statique. On passe par des environnements tels que la forêt, la montagne, des caves, des estomacs, le désert, la neige. Les villes ont toutes un style bien particulier, et à chaque fois on a envie de découvrir plus.

    Les combats

    Mon Coup de Coeur pour - Tales Of Graces F - PS3Certains diront que c’est le cœur du jeu dans un J-RPG. Les systèmes de jeu ont leurs détracteurs et leurs adorateurs. Alors dans celui de tales of Graces F, le combat est de type action, c'est-à-dire que l’on joue en temps réel, que l’on peut stopper pour utiliser un objet changer d’Artes, ou changer de stratégie(pour les différents persos). Les Artes vont nous permettre différents enchainements et ils sont de 2 types, basic et burst (plus puissant). Chaque coup consomme des CC qui sont une sorte de limitation à l’utilisation des coups. On pourrait les comparer à des points d’actions. Sachant que des Artes de type burst font plus de dégâts, mais consomment plus de CC. Les CC se régénèrent tous seul durant le combat, et il faut donc jongler entre taper, s’écarter ou parer pour reconstituer ses CC, puis repartir à l’assaut. Je trouve ça bien, car on ne peut pas s’en sortir uniquement en frappant, il faut parfois reculer et tourner autour de l’adversaire pour faire plus de dégâts et avec plus de CC faire plus de combos. C’est finalement très jouissif de rechercher à faire beaucoup de dégâts à chaque coup. D’autant que les effets pyrotechniques associés rendent justice à notre combat, c’est beau, c’est pêchu et assez rapide. Les autres personnages dirigés par la console, balancent leurs propres Artes, et jouent en fonction des stratégies que l’on a choisie. On peu demander à un perso de s’occuper des ennemis qui ont peu de  point de vie, de s’occuper du même que le nôtre, ou de protéger l’équipe, ect, c’est simple et ça marche.

    Evolution des personnages

    Mon Coup de Coeur pour - Tales Of Graces F - PS3Le système d’évolution repose sur les titres et les skill points(points de compétence). On pourrait imaginer un titre comme une spécialisation qui contient 5 niveaux. Au fur et à mesure des combats et des quêtes annexes, on gagne des SP(Skill points), cela permet d’augmenter le niveau du Titre équipé(1 à la fois). Ces niveaux passés vont soit faire gagner des points de caractéristiques au personnage, soit lui ouvrir l'accès à un nouvel Artes, ou encore lui octroyer un bonus quand le titre est équipé. Et il y a beaucoup beaucoup de Titres, peut être même un peu trop, et difficilement comparable, car il faut passer sur chacun d’eux pour voir le contenu. Une fois le niveau 5 atteint, on peut continuer à gagner de l’expérience pour maîtriser le Titre, et démultiplier les bonus rattaché à celui-ci. Mais il ne faudra pas oublier de changer de Titre si l’on veut découvrir d’autres Artes, et d’autres bonus. Par ailleurs chaque Artes est caractérisé par des types d’attaques, parmi Shot, Fire, Human, Strike, Freeze, Burn, ect,…et évidement les ennemis ont des points faibles directement reliés à ceux-ci. Le but dans un combat est donc de changer ses Artes, pour pouvoir impacter l’ennemi sur ses points faibles. C’est cohérent, ça donne un peu de tactique à l’ensemble et c’est simple à modifier. On peut également activer et désactiver les Artes de ses compagnons, pour l’instant je n’en ai pas vu l’intérêt.

    Evolution de l’équipement, et alchimie

    Les objets sont de 8 types dans ToGf. Ingrédients, revendable, arme, armure, charme, accessoire, matière première, et des shard(éclats). Avec les ingrédients on peut créer des recettes et des potions, avec les matières on peut créer des objets revendables, des cristaux pour améliorer des armes.

    En associant une arme avec des cristaux ou bien des shard , on peut améliorer les armes et armures. Ensuite on peut également dissocié deux armures de leurs amélioration, ce qui donne souvent un cristal, qui peut être réutilisé, ou bien une gemme que l’on peut utiliser à la place d’un charme.

    Tout cela se fait auprès de vendeurs ambulants qui ressemblent fortement à des touaregs dessinés par Moebius, et que l’on trouve un peu partout. On peut trouver les objets dans les boutiques, dans les coffres, et parfois dans le décor (un éclat brillant apparait).

    Le scénario

    Mon Coup de Coeur pour - Tales Of Graces F - PS3Je ne vais pas dévoiler le scénario, mais il est un habile mélange de style. Dans l’ensemble c’est linéaire, on suit l’histoire, mais le rythme est tel que l’on ne s’ennui jamais, on a toujours envie de connaitre la suite de l’histoire, de comprendre ce qui se passe. En schématisant je dirais que le personnage que l’on incarne se cherche un but dans la vie…oui c’est un peu ça. Mais la richesse du scénario tient autant à l’histoire qu’aux protagonistes. Et là, c’est vraiment sympa. Chaque personnage à un caractère bien distinct, que l’on pourrait considérer comme caricaturale…mais au fil de l’aventure, chacun révèle des facettes de sa propre histoires, et de ses aspirations… Franchement j’ai été surpris plus d’une fois, par la tournure des événements…Tantôt, un « Mais qu’est-ce qu’il fait là lui ? », ou encore, « oh noooon !!! » ou bien « trop fort !!! »…bref moi qui m’attendais à du mou du genou en scénario j’ai bien été bluffé. Mention spéciales à des petits détails mais qui ajoutent tellement à l’ambiance et au plaisir que l’on prend avec les personnages. Les petits dialogues entre amis comme je les appelle. Dans certains coins du décor on peut appuyer sur le bouton « select », et assister à une scène de dialogue entre 2 ou plusieurs protagonistes. Les dialogues permettent d’en apprendre un peu plus sur l’histoire, et sur les personnages. Et mon coup de cœur, ce sont les dialogues de fin de combats. Ils sont vraiment pleins d’humour au second degré, parfois ils jouent sur les non dits, et sur les traits des personnages. Il y a même des scènes qui prennent le contrepied de scènes déjà vues. Alors bien sur, étant donné le nombre de combat, on les revois plusieurs fois, mais c’est court et amusant, et on peut zapper quand on veut.

    Conclusion

    Doté d’un scénario sympathique et long, d’une réalisation très correcte, d’un système de combat dynamique, addictif,  et fonctionnel, Tales of Graces f est un excellent J-RPG. Même si l’on retrouve quelques dialogues niais durant l’intrigue, ils sont largement contrebalancé par l’humour second degré omniprésent. Entre un méchant tenaillé et énigmatique, des héros qui se posent des questions, le joueur n’aura qu’une envie, connaître la fin de cette histoire et admirer la montée en puissance des ses personnages. Pour moi qui ne suis pas fan du genre, j’ai vraiment aimé ce titre, agréable à suivre et plaisant à jouer.


    votre commentaire